Droits d'auteurs et citations

Tous les éléments publiés sur ce blog peuvent être utilisés avec l'accord de l'auteur du blog et A LA CONDITION de citer les sources utilisées (qu'il s'agisse du ou des billets utilisés comme des auteurs cités dans le blog). Merci de respecter les droits d'auteur (pour tous les textes et documents utilisés dans le blog, y compris pour les auteurs cités). Pour me contacter : benedicte.tratnjek[at]gmail.com

vendredi 10 octobre 2008

L'indépendance du Kosovo : positions serbes, macédoniennes et monténégrines


L'actualité du Kosovo a été, ces derniers jours, marquée par la reconnaissance de l'indépendance par la Macédoine et le Monténégro (hier, jeudi 9 octobre 2008) et par la proposition d'une partition du Kosovo par le Président serbe Boris Tadic.

Alors que la Macédoine et le Monténégro ne s'étaient pas prononcés en faveur ou en désaccord de l'indépendance de l'ancienne province serbe aux lendemains de l'auto-proclamation de celle-ci le 17 février 2008, les 2 pays issus de la décomposition de l'ex-Yougoslavie ont opté pour la reconnaissance du Kosovo dans une dynamique qui permettra "d'accélérer le rythme vers les intégrations européennes", selon le Ministre monténégrin des Affaires étrangères, Milan Rocen. La décision du gouvernement monténégrin a été suivie par celle du gouvernement macédonien, pays qui "aspirent à rejoindre l'UE et l'OTAN. 22 des 27 Etats membres de l'Union ont reconnu l'indépendance du Kosovo" (A noter : le Portugal a été le 22ème Etat membre de l'UE à reconnaître l'indépendance du Kosovo, et ce le 7 octobre 2008). A ce jour, 48 Etats ont reconnu l'indépendance du Kosovo.


Qui ne reconnaît pas le Kosovo ?
Source : Le Monde.fr (20 février 2008)



Ces déclarations interviennent quelques jours après l'annonce du Président serbe Boris Tadic proposant une partition du Kosovo. Proclamation qui n'a pas été bien reçue par certains pays européens (notamment l'Allemagne), parce que perçue comme une remise en cause de l'intégrité du nouvel Etat. Si le gouvernement serbe n'a pas abandonné l'idée d'un Kosovo autonome au coeur de la Serbie (la Serbie a obtenu, ce jeudi 8 octobre 2008, la saisine de la CIJ - la Cour internationale de Justice - sur l'indépendance du Kosovo : l'Assemblée générale de l'ONU a ainsi adopté une résolution rédigée par Belgrade, dans laquelle elle demande l'avis consultatif de la Cour sur la question de savoir si la déclaration unilatérale d'indépendance du Kosovo est "conforme au droit international"), le président serbe a déclaré à New York le 23 septembre 2008, à l'Assemblée générale des Nations Unies, la possibilité de revenir sur la partition du Kosovo, si jamais le recours à la CIJ était un échec aux yeux de la Serbie : "Belgrade continue de défendre une "autonomie la plus large possible du Kosovo au sein de la Serbie". Officiellement, les Serbes ne désespèrent pas de ramener les différentes parties autour de la table de négociations. "Mais, en cas d'échec de toutes les nombreuses possibilités, je suis disposé à étudier cette option (la partition)." Cela consisterait à rattacher à la Serbie le nord du Kosovo, où résident les deux tiers des quelque 110 000 à 120 000 Serbes kosovars." (Le Monde.fr, 2 octobre 2008).



A LIRE A CE SUJET :


1 commentaire:

alex anger a dit…

bonjour,

photographe de presse parisien, je prepare un reportage a l'occasion du premier anniversaire de l'independance du kosovo
j'ai donc besoin de contacts anglophones ou francophones sur place

connaissez-vous des personnes sur place qui pourraient m'aider?

vous pouvez me contacter sur ce mail : alex.anger@hotmail.fr

mon blog : alexanger.over-blog.com

n'hesitez pas a me contacter si vous voulez de plus amples informations a mon sujet ; etant donne que nous ne nous connaissons pas

cordiamlement

alex anger