Droits d'auteurs et citations

Tous les éléments publiés sur ce blog peuvent être utilisés avec l'accord de l'auteur du blog et A LA CONDITION de citer les sources utilisées (qu'il s'agisse du ou des billets utilisés comme des auteurs cités dans le blog). Merci de respecter les droits d'auteur (pour tous les textes et documents utilisés dans le blog, y compris pour les auteurs cités). Pour me contacter : benedicte.tratnjek[at]gmail.com

vendredi 20 août 2010

Journée mondiale de l'aide humanitaire : une revue à (re)découvrir


On apprend sur le passionnant blog Planète Vivante que ce 19 août 2010 est célébrée la 2ème Journée mondiale de l'aide humanitaire, établie par l'ONU. Un rapport de l'Oxfam France a d'ailleurs été publié ce vendredi 19 août 2010 : ce Baromètre de la protection des civils 2010 (2ème édition) montre l'inégalité des populations face à l'aide humanitaire : l'inégale converture médiatique des conflits a des conséquences directes sur l'implication politique des institutions nationales et internationales, et sur la protection et la possible intervention des acteurs humanitaires dans des pays en guerre.




L'occasion de présenter la revue Humanitaire. Enjeux, pratiques, débats. Lancée en 2000, elle est désormais disponible en ligne. "Humanitaire est une revue trimestrielle de débat et de réflexion dans laquelle dialoguent acteurs, chercheurs et observateurs de l’ensemble de la sphère humanitaire française et internationale. Elle est éditée et financée par l’association française Médecins du Monde qui met ainsi ce lieu de débat à la disposition de ceux que la question humanitaire intéresse". La revue propose des numéros thématiques ("L'humanitaire à venir ?", "Faut-il "désoccidentaliser" l'humanitaire ?", "Les ONG, nouvelles gardiennes des Conventions de Genève ?", "La Corne de l'Afrique sous surveillance humanitaire", "Fictions humanitaires", "Comment intervenir au Proche et Moyen-Orient ?", "L'Europe humanitaire en question(s)", "Zoé l'équation fatale"), dans lesquels on retrouve également des articles varia (rubriques "Retour sur", "Actualités") et des notes de lecture. On remarquera notamment les articles de Pierre Salignon sur "Le massacre de Srebrenica", de François Grünewald sur "L'aide humanitaire en Somalie : gérer l'insécurité", de Cynthia Glock sur le "Déploiement de l'EUFOR au Tchad : un espoir pour le Darfour et ses réfugiés ?", le compte-rendu d'une table-ronde sur "La Corne de l'Afrique : une zone à géopolitique variable", mais également beaucoup d'autres sur l'Irak, sur le Soudan, sur la question des réfugiés, de l'éthique humanitaire... On appréciera, dans la version Internet de la revue, deux autres rubriques : "Regard de photographe" (qui propose des reportages photographiques commentés sur l'action humanitaire) et "La rubrique à Brax" (caricatures).



A voir tout particulièrement : le reportage de Laurent Hazgui intitulé "Sur la route des conflits gelés" (25 septembre 2009, n°22).

"L’explosion du bloc soviétique a enfanté de « confettis » de territoires où la vie semble s’être arrêtée le 26 décembre 1991. Parmi ceux-ci, trois entités séparatistes ont connu la guerre à la déclaration de leur indépendance : la Transnistrie (en Moldavie), l’Ossétie du sud (en Géorgie) et le Nagorno-Karabagh (en Azerbaïdjan). La presqu’île de Crimée (au sud de l’Ukraine) connaît de fortes tensions liées aux velléités de rattachement à la Russie exprimées par l’importante communauté russe. Depuis, ces petits États de fait, non reconnus par la communauté internationale, ont en commun d’entretenir la menace d’un conflit militaire et de dégager une atmosphère que résume parfaitement l’expression « conflits gelés » qu’on leur a accolée : cette menace diffuse fige autant les hommes que les mentalités ou les paysages. À des degrés de visibilité divers, la Russie se sert (géo)stratégiquement de ces territoires « tampons » pour garder sa sphère d’influence politique et économique sur plusieurs États ex-soviétiques (Moldavie, Ukraine, Géorgie, Arménie, Azerbaïdjan). Reportage réalisé par Laurent Hazgui à l’automne 2008".






1 commentaire:

mariesophie a dit…

Un grand merci, une fois de plus pour cette revue que je découvre !!!